Les traitements qui se basent sur le cannabis médicinal sont de plus en plus nombreux. De même, de nombreuses femmes enceintes feraient le choix du CBD pour soulager leurs nausées et douleurs. Pour autant, y a-t-il des effets secondaires à prendre en compte ? Le Cannabidiol est-il vraiment sûr pour les femmes enceintes, de la grossesse à l’allaitement ?

cbd femme enceinte grossesse

– > EDIT JUIN 2018 // MILDCA // : En continuant la lecture de cet article, vous attestez avoir pris connaissance de la notice explicative ci-jointe (cliquer ici)

Cannabis Médicinal et CBD

Lorsqu’on parle de cannabis médical, la notion de CBD, appelée Cannabidiol, n’est jamais très loin. Alors que le THC, le tétrahydrocannabinol, est la cause de l’interdiction du cannabis et responsable de sa définition comme « drogue », le CBD lui apparaît comme légal selon le ministère de la santé français. Légal oui, psychotrope non. Autrement dit : aucun risque de se retrouver « high » ou « défoncé » en consommant du chanvre. Parce que oui : en dessous d’une concentration de 0,2% de THC, Cannabis Sativa L. tombe sous la définition du chanvre agricole – et donc de la légalité. Et c’est tant mieux : c’est ce cannabinoïde-là qui posséderait justement le plus de supposés bienfaits !

Femmes enceintes : douleurs, nausées et vomissements pendant la grossesse ?

Sans même parler d’hyperémèse, le plus compliqué, lors de la grossesse, ce sont les nombreux malaises qui assujettissement la femme enceinte. Pour limiter les douleurs issues de ces symptômes, de plus en plus de femmes choisissent de se tourner vers des méthodes naturelles et saines. Alors que les vomissements, les nausées et les douleurs font souvent partie du quotidien pendant les 9 mois de gestation, il est impératif de se tourner vers une méthode de soulagement à la fois sûre, tant pour la mère que l’enfant, et à la fois efficace.

Cannabidiol : Anesthésique et anxiolytique

Naturellement produit, le CBD serait un phytocannabinoïde à la fois anesthésique et anxiolytique. C’est à dire qu’il permettrait tant de lutter contre la dépression et l’anxiété, que de lutter contre les douleurs aigües. Maux de tête, courbatures et arthrose pourraient ainsi être calmés grâce à cette molécule présente dans le chanvre et le cannabis. La femme enceinte, par la multitude de ses inconforts peut ainsi vite être tentée d’opter pour une application de cannabidiol topicale, sous forme d’huile ou même de consommation par voix orale. Mais est-ce vraiment sûr et sans effet secondaire ?

Des études maigres, sporadiques et peu cohérentes entre elles

La majorité des sites internet traitant le sujet, font soit appel à des études scientifiques menées sur des rats ou soit des recherches réalisées dans un pays étranger (et présentant donc un environnement socio-culturel et génétique différent du nôtre). Certaines, font état de développement plus rapides du fœtus, d’autres mettent en cause l’apparition d’une hyperactivité et de troubles de la mémoire chez le nourrisson.

Il est vrai que Cannabis Sativa L. a été utilisé pendant des millénaires comme remède naturel et parfois même pour favoriser l’accouchement, mais les sources actuelles ne sont pas suffisamment fiables pour prendre le risque. D’ailleurs, c’est la raison même pour laquelle l’alcool et la cigarette sont déjà bannies de la gestation et de la maternité. Pour éviter tout risque de fausse-couche, toute carence chez le bébé au moment de l’allaitement ou même toute malformation chez le nouveau-né, nous ne pouvons que conseiller d’attendre que des études plus approfondies soit menées sur le sujet.

Oui, le CBD semblerait être efficace pour relaxer la femme enceinte. Mais non, nous ne sommes pas encore sûr à 100% de l’absence d’effet secondaire mettant l’enfant à l’abri.

Cet article et les informations rapportées ci-dessus, sont uniquement livrées à titre informatif, et ne se substituent nullement aux conseils de votre médecin traitant. Pour savoir si le CBD peut être utile dans votre cas : consultez l’avis d’un professionnel de la santé.