On entend de plus en plus parler du cannabidiol. Le CBD. Sous forme d’huile ou même de comprimé, cette substance naturelle posséderait de nombreuses vertus thérapeutiques. Amélioration du sommeil, inhibition des états de dépression, et même réduction des cellules cancéreuses : Le cannabidiol peut-il guérir pour autant la maladie de Parkinson ?
cbd parkinson

– > EDIT JUIN 2018 // MILDCA // : En continuant la lecture de cet article, vous attestez avoir pris connaissance de la notice explicative ci-jointe (cliquer ici)

Le CBD : une molécule issue du Cannabis

Devant la popularité grandissante du Cannabidiol, appelé aussi CBD, il convient de bien comprendre la provenance de cette molécule. Issu du Cannabaceae Cannabis Sativa L, couramment appelé Cannabis ou Chanvre, le CBD est un phyto cannabinoïde. C’est à dire que ce composé naturellement produit par cette plante, possède une caractéristique propre : la faculté de se fixer sur les récepteurs cannabinoïdes endogènes du corps humain. Mais ne nous perdons pas dans des complications trop théoriques.

Bienfaits et Cannabidiol

Ce qu’il faut retenir ? Le cannabidiol est un des nombreux composés naturellement créé par l’espèce botanique Cannabis Sativa L – au même titre que le THC et une centaine d’autres cannabinoïdes. Bien que ces molécules soient encore très peu étudiées, on sait néanmoins que les effets provoqués par le tétrahydrocannabinol sont nettement différents de ceux provoqués par le CBD. À la différence du THC, celui-ci n’est ni psychoactif ni psychotrope. C’est-à-dire qu’il ne provoque pas d’effet planant.

La raison ? Il ne se fixe pas sur les mêmes récepteurs du système endocannabinoïde humain. Contrairement à son cousin, le cannabidiol a été considéré comme légal par le ministère de la Santé en 2017. Parmi les nombreux bienfaits qui lui sont supposés, on peut citer le « traitement » des nausées, son côté analgésique, anxiolytique et la diminution de la perception de la douleur.

Maladie de Parkinson & syndrome parkinsonien

Aussi complexe soit la maladie de Parkinson, de nombreuses informations peuvent être regroupées. Cette maladie neurologique chronique dégénérative est responsable de multiples symptômes, dont le plus connu est une rigidité comportementale. En détruisant les neurones à l’origine de la dopamine, les mouvements du malade deviennent de moins en moins précis. En effet, ce sont ces mêmes neurones qui gèrent nos déplacements et nos gestes.

Des Parkinsoniens nombreux et incurables

Bien que les causes de la maladie de Parkinson ne sont pas connues à ce jour, on pense toutefois qu’elles seraient en lien avec l’hérédité. Si les causes génétiques ne sont pas avancées avec confiance par les scientifiques, l’environnement et l’exposition aux pesticides représentent d’autres facteurs à risque. Tremblement, rigidité, akinésie et lenteur dans les mouvements comptent parmi les syndromes parkinsoniens les plus visibles.

Cependant, lorsque les premiers symptômes apparaissent, alors environ 70 % des cellules nerveuses de la substance noire (zone du cerveau dans laquelle sont produites les cellules de dopamine), sont déjà détruites. Mais cette maladie incurable possède bien d’autres symptômes nettement moins visibles : troubles du sommeil, de l’humeur, incontinence et même difficulté à formuler une pensée, font partie des complications qui peuvent survenir chez les malades âgés de plus de 50 ans.
La maladie de Parkinson touche 200 000 personnes, rien qu’en France.

Vers un traitement de la maladie de Parkinson grâce au CBD ?

Grâce à son action sur les récepteurs CB 2, contrairement au THC qui lui est plus impliqué avec récepteur CB1 situés dans le cerveau, le cannabidiol pourrait s’avérer être un bon complément aux traitements actuels visant à soulager. Alors que des études précliniques ont lieux afin de connaître les effets du THC sur la maladie de Parkinson, les scientifiques ont malheureusement conclus que la stimulation de récepteur CB1 pouvait aggraver les symptômes moteurs de la maladie.

En bloquant l’activité des récepteurs CB1 et en stimulant le système immunitaire, le cannabidiol s’avérerait être un excellent antioxydant. Concrètement : cela signifie que le cannabidiol offrirait une meilleure qualité de vie grâce à la réduction des symptômes des parkinsoniens. Aucune étude à ce jour, ne montre toutefois les vertus thérapeutiques du CBD sur la maladie de parkinson en elle-même.

Une meilleure huile de CBD contre la maladie de Parkinson ?

Comme nous en avons parlé précédemment, la maladie de Parkinson est complexe et les symptômes peuvent varier selon les malades. Dosage et concentration de l’huile de CBD doivent parfaitement correspondre à ces besoins uniques. Aussi, si vous recherchez la meilleure huile de CBD contre la maladie de Parkinson, alors il est important de se tourner vers un produit biologique, légal, de source française et surtout : extraite sans l’utilisation de solvant nocif pour la santé, mais grâce au procédé de l’extraction au CO2.

Cet article et les informations rapportées ci-dessus, sont uniquement livrées à titre informatif, et ne se substituent nullement aux conseils de votre médecin traitant. Pour savoir si le CBD peut être utile dans votre cas : consultez l’avis d’un professionnel de la santé.

3.9
10