Avec l’une des politiques répressives les plus dures d’Europe – être en possession de cannabis étant vu comme un crime – la France possède pourtant une population plus que ouverte vis à vis de cette plante. En effet, plus de 17 millions de personnes affirment avoir déjà consommé du cannabis. Il est donc clair, que la célèbre feuille fait partie de notre environnement, à commencer simplement par notre entourage ; le fait que nous connaissons tous au moins quelqu’un qui consomme, illustre bien ces chiffres.

cannabis france légal, cannabis illégal france, cannabis illegal france, marijuana illégale france

– > EDIT JUIN 2018 // MILDCA // : En continuant la lecture de cet article, vous attestez avoir pris connaissance de la notice explicative ci-jointe (cliquer ici)

Une image qui ne cesse de changer

Mais ces dernières années, les légalisations tantôt libérales, tantôt médicales de nos voisins outre-atlantique ont clairement changé la donne, et leurs influences mondialisées se font indéniablement ressentir en Europe. Création de médias d’information, de documentations et d’études sur les réels bénéfices thérapeutique : son influence s’étend jusque dans la musique, les films et les séries.

La « weed » nous apparaît donc de plus en plus banale, trouvant naturellement sa place dans notre société, à commencer par notre culture et notre désir de nous divertir. De la même façon que ses consommateurs et ses méthodes de consommation : son image ne cesse de changer. Celle-ci sera amenée à s’éloigner toujours plus du “pétard” traditionnel et de ces connotations négatives, pour rejoindre progressivement la sphère du bien-être et du médicinal.

Cette conséquente évolution naturelle, se voit malheureusement mise en confrontation directe avec nos réglementations actuelles – qui ne cessent de s’endurcir. 2013 a ainsi été marqué par le début du Plan Gouvernemental de lutte contre le cannabis, donnant ainsi plus de liberté aux forces de répression.

 

Mais la plante proprement dit, est-elle illégale ?

– > EDIT JUIN 2018 // MILDCA // : Plus d’informations légales sont disponibles via le document ci-joint (cliquer ici)

Concrètement, le cannabis est illégal en France parce qu’il contient du Tétrahydrocannabinol (THC). Cette molécule, parmi les 80 cannabinoïdes connus dans la plante, est celle qui intervient en majeure partie dans ses effets psychotropes. Ainsi, sont légales en France, seules les variétés à destination agricole et certifiées, ne dépassant pas le taux de 0,2% de THC. Ces variétés ont été produites par L’INRA dans les années 60 pour lisser au mieux les phénotypes, améliorer la productivité en matière sèche des souches en les rendant monoïques (hermaphrodites) et faire ainsi descendre le taux de THC – qui était alors de 2% dans certaines variétés agricoles.

Seules les plantes contenant plus de 0,2% de THC sont interdites

Vous l’aurez compris : en France il est interdit de détenir, cultiver ou consommer du chanvre qui possède un taux supérieur à ces 0,2%. En clair, seul le THC est illégal dans la plante. Une simple autorisation des autorités, est nécessaire pour faire pousser du Chanvre industriel en toute légalité. Pourtant, cette seule molécule n’est que la partie visible de l’iceberg : il existe bien d’autres cannabinoïdes présents dans le chanvre – et possédant eux-aussi leurs propres spécificités, qu’elles soient de l’ordre de la détente ou de la thérapie. Ces autres cannabinoïdes, à l’image du CBD, sont quant à eux bien légaux.

Le cannabis ne soit pas être réduit à sa seule molécule illégale : ce n’est que la partie visible de l’iceberg

L’autre grande famille des composés du cannabis sont les Terpènes. Molécule aromatique résineuse responsables du goût et de l’odeur de la plante, elle est parfaitement légale. Vins, e-liquides au CBD ou encore chocolat : les possibilités sont infinies. Ces terpènes posséderaient eux aussi de véritables vertus thérapeutiques par leur propriété anti-oxydante. Elle est ainsi particulièrement utilisée dans le domaine de l’aromathérapie – chaque variété et donc arôme, peut ainsi être aisément transféré dans un autre produit.

En conclusion, si un de ses cannabinoïdes est illégal et particulièrement utilisé à des fins récréatifs, la plante est loin d’être illégale tant que son taux de THC ne dépasse pas le taux fixé par la loi française. De plus, il est toujours possible de bénéficier des supposés effets thérapeutiques du CBD, qui lui, peut être vendu sous forme d’e-liquides, de cristaux purs, de gélules ou encore d’huile alimentaire. Enfin, il est possible de profiter des vertus aromatiques et possiblement thérapeutiques du chanvre, également grâce à ses terpènes.

Sensidica utilise le terme « Cannabis » pour se référer à l’appellation botanique du Chanvre agricole (Cannabis L.). Nous déclinons toutes responsabilités vis à vis d’une éventuelle interprétation comme « drogue ». Aussi, la totalité des articles présents sur Sensidica.com ont une unique vocation informative – et non de promotion sous un jour favorable, de la variété illégale du Cannabis L.

5.0
01