Dans le commerce, le cannabidiol en abrégé CBD est destiné à diverses utilisations. En cosmétique ou en palliatif contre le tabac, le chanvre cultivé aurait de nombreuses vertus. Cependant, bien qu’il ne soit pas un psychotrope ou un stupéfiant, il existe néanmoins des contre-indications au CDB qui peuvent être absolue et relative. C’est ainsi qu’il est conseillé aux consommateurs d’avoir connaissance des principaux effets avant une éventuelle utilisation.

cbd contre indication

Effets secondaires connus du CBD

Le chanvre cultivé aurait des effets positifs sur des personnes atteintes de troubles dépressifs, le CBD un de ces éléments actifs serait très bien toléré par l’organisme. De nombreux rapports scientifiques montrent que, la consommation du cannabidiol jusqu’à une période donnée et à une certaine dose serait efficace chez des adultes.

Par ailleurs, le système immunitaire de chaque individu ayant un mode de fonctionnement bien spécifique, ce dernier peut réagir de manière différente. Une posologie valable pour une personne peut ne pas l’autre pour une autre. Pour limiter le risque d‘effets secondaires, la prudence s’impose donc. Et l’avis d’un professionnel de la santé est indispensable avant de savoir si le CBD peut être efficace dans votre situation.

Cela étant, il existe différentes contre-indications au CBD considérées comme générales. En effet, pour certaines personnes, l’usage du cannabidiol peut être un danger tandis que chez d’autres, elle est une source de soulagement. Pour éviter tout risque, nous vous avons fait une petite liste des principaux effets secondaires à prendre en compte :

Etat de somnolence

À faible dose, l’usage de CBD peut être une source de relaxation non négligeable. A forte dose en revanche, cela pourrait entraîner le sommeil chez des consommateurs particulièrement sensibles. Notons également que le CBD est entre autre, utilisé pour lutter contre les insomnies. Lorsque vous constatez une somnolence après ingérence de cannabidiol, évitez de prendre le volant, vous ne serez plus aussi vigilant. Nausées, étourdissements, troubles digestifs et la sensation de bouche sèche peuvent aussi être ressenti lors d’une consommation de CBD à trop forte dose.

On ne le répétera jamais assez : il est impératif de toujours commencer par une faible dose, puis l’augmenter petit à petit afin de limiter les éventuels effets néfastes du CBD.

Les personnes sujettes aux problèmes artériels

Des effets secondaires seraient aussi constatés chez les personnes ayant des problèmes artériels ou des antécédents familiaux. Le CBD serait capable de baisser la tension artérielle et provoquer des vertiges. C’est pourquoi les individus sujets à l’hypotension doivent être particulièrement vigilants.

Les femmes enceintes

Pour des femmes enceintes et celles qui allaitent ; elles doivent se servir des produits issus du chanvre cultivés avec modération. En effet, le CDB aurait un impact négatif sur les nouveau-nés. Un article à ce sujet peut être retrouvé ici. Cependant, il aurait été prouvé que la consommation minime des produits à base du cette plante pourrait traiter les nausées, les vomissements, et la perte d’appétit chez les femmes enceintes. Par ailleurs, cette consommation à très faible dose n’aurait a priori aucun effet sur le fœtus. L’avis d’un professionnel de la santé est crucial.

Les personnes cardiaques

En cas de problèmes cardiaques, notamment pour les personnes atteintes d’insuffisance cardiaque ou de trouble du rythme cardiaque, il y a une contre-indication au CBD à des doses élevées. Il pourrait avoir des effets nocifs sur le système cardio-vasculaire lorsque celui-ci est sensible.

Parkinson

Les personnes atteintes de la maladie de Parkinson devraient aussi éviter d’utiliser des produits qui contiennent du CBD. Ceux-ci entraîneraient une aggravation de la dystonie.

En outre, il existe des contre-indications absolues à respecter dans les cas d’allergie au pollen de l’espèce botanique Cannabis Sativa L

Quelques références sur les effets du CBD

Dans une étude publiée en 1986 dans le « International Journal of Neuroscience », les auteurs se seraient montrés unanimes concernant l’utilisation de l’huile du CDB. En effet, Stuart R.Snider et Reuven Sandyk auraient conclu qu’elle a des conséquences secondaires négligeable à savoir, la présence des sédations et étourdissements, l’hypotension, l’assèchement de la bouche et enfin un ralentissement psychomoteur.

Pour conclure, les contre-indications au CBD sont nombreuses mais ne sont malheureusement pas encore très connues. Dans cette situation et dans ce manque d’information scientifique fiable, la prudence est de mise.

Les informations présentes sur cet article et sur Sensidica en général, sont uniquement données à titre informatif. Pour savoir si le CBD est utile dans votre situation, référez-vous à votre médecin traitant.

2.8
06