Cannabis sativa L. Voici le nom d’une espèce de plante, qui a fait couler énormément d’encre. Le chanvre est-il du cannabis, et vice-versa. L’une est connue pour l’utilisation de sa fibre, quand l’autre a pour vocation d’être fumée. Utilisation industrielle contre utilisation récréative. Y a-t-il seulement une ou plusieurs différences ? Si oui, quelles sont-elles ?

différence chanvre cannabis

– > EDIT JUIN 2018 // MILDCA // : En continuant la lecture de cet article, vous attestez avoir pris connaissance de la notice explicative ci-jointe (cliquer ici)

Le point sur Cannabis Sativa L.

Le genre botanique Cannabis appartient à la famille des Cannabaceae. Au même titre que le Houblon, qui sert principalement à faire de la bière. Oui, vous avez bien lu : bière et cannabis sont cousins ! Enfin pas tout à fait. Si les deux plantes sont toutes les deux des herbacées à port grimpant, leur apparence est fondamentalement différente. Cannabis Sativa L, considérée par certains comme la seule et unique espèce au sein du genre Cannabis, est « la mère » de deux plantes bien distinctes.

Le chanvre d’un coté, réputé pour sa matière première et produite à l’échelle industrielle et agricole, et la Weed de l’autre : le cannabis.

Botaniquement parlant, les deux variétés possèdent bien la même racine. Cependant, des années de domestication, d’hybridation et de culture ont littéralement modifiées leur phénotype, si bien qu’il est impossible de parler de la même plante. L’une possède du THC en grande quantité (jusqu’à 20% en moyenne) et l’autre non ou très peu (aux alentours de 1%). Ainsi est né la distinction entre Chanvre et Cannabis. Parmi les chanvres, seules les variétés ne dépassant pas 0,2% sont légales en France.

Une différence bien présente, mais culturelle.

Là où le bât blesse : selon chaque pays ou gouvernement, les définitions varient. Qu’est-ce qui est « Hemp » (« chanvre » en anglais), et qu’est-ce qui est considéré comme du cannabis ? Dans de nombreux pays, aucune distinction n’est faite : la plante aux cinq feuilles est systématiquement bannie du paysage culturel. THC ou non.

Dans les années 1930 aux États-Unis, aucune différence n’était faite. Bien que l’utilisation du chanvre se retrouvait depuis plusieurs centaines d’années sur leur territoire, le Marijuana Tax Act a imposé un puissant blocage culturel et surtout juridique. Il a fallu attendre les années 60 pour que le D9-tétrahydrocannabinol soit isolé et identifié ! Et même maintenant, de nombreux pays ne reconnaissent toujours pas cette hétérogénéité.

Chanvre & Cannabis : qu’est-ce qui diffère alors ?

La simple présence en grande quantité d’un cannabinoïde aux effets psychotropes chez l’une et une faible proportion chez l’autre, pointe du doigt une différence évidente.

Physiquement, les deux plants sont également bien divergents. Alors que le Cannabis pousse en petit buisson touffu, le chanvre lui est longiligne et pouvant mesurer jusqu’à plus de 4 mètres de haut ! La qualité de leurs fibres est également bien distincte. Bien sûr, ces différences ne sont probablement pas naturelles et sont ainsi liées à leur utilisation et à la domestication de ces plantes en vue d’obtenir la variété la plus rentable. Tant dans le domaine agricole que récréatif.

Le simple mot Cannabis est-il devenu tabou ?

Le problème dans toute cette histoire, est qu’il est maintenant quasiment impossible de parler de Cannabis. D’une différence culturelle et façonnée par l’environnement, la distinction est désormais poussée à son extrême. Pour désigner une plante inoffensive, le mot « chanvre » doit être utilisé. Pour designer une plante « défonce », on utilisera le terme de Cannabis. Et l’espèce Cannabis Sativa L. là-dedans, on en fait quoi ? Le chanvre industriel ou agricole, peu importe le nom que les hommes lui donneront, restera d’un point de vue botanique : du Cannabis. Leurs différences s’expliqueraient ainsi non par des variétés différentes mais simplement par des individus différents, ayant une multitude d’expressions génétiques différentes. Rien de bien différent de notre espèce finalement.

Là où le tabou est devenu tellement pervers, notamment en France : c’est qu’il a conduit à une impossibilité d’appeler un chat, un chat. À la manière de ce vendeur de fromage aux graines de chanvre, qui s’est vu punir d’une sévère amende pour avoir écrit « fromage au cannabis » plutôt que « fromage au chanvre ».

Les deux plantes sont donc bien distinctes, nous l’avons vu, mais tant que cette différence ne sera pas reconnue par la botanique : le tabou ne devrait même pas exister légalement.

Comble du paradoxe : en France, le chanvre n’est même pas reconnu par le droit comme une espèce à part entière.

Une différence entre la marijuana et le chanvre au niveau du CBD ?

Le cannabis, appelé aussi chanvre indien ou marijuana, ne possède pas seulement du THC. Tout comme le chanvre, le cannabinoïde nommé Cannabidiol est également présent dans la plante. Les teneurs varient seront les phénotypes. L’entière légalité de cette molécule fait qu’il est désormais possible d’avoir du chanvre producteur de CBD, avec un pourcentage pouvant aller jusqu’à 15% ! Autrement dit : les aspects thérapeutiques de Cannabis Sativa L, sont désormais accessibles en toute légalité !