Alors qu’un mal de tête peut être une expérience relativement anodine, la migraine, elle, est une céphalée particulièrement handicapante. Le cannabidiol, appelé aussi CBD, possède-t-il des bienfaits pour traiter ou soulager cette douleur ?
migraine cbd

– > EDIT JUIN 2018 // MILDCA // : En continuant la lecture de cet article, vous attestez avoir pris connaissance de la notice explicative ci-jointe (cliquer ici)

Maux de tête ou migraineux en puissance ?

Connaissez-vous bien la différence entre migraine et maux de tête ? Pour faire simple : le mal de tête est une situation banale ressentie de temps en temps par plus de 90 % de la population, alors que la migraine est nettement plus intense. Quelles sont les causes des maux de tête, dits de tension ? La fatigue, la luminosité (comme celle d’un écran d’ordinateur par exemple – migraine ophtalmique), la faim, une mauvaise position du dos, des crampes dans le cou (d’où son nom de tension) ou même le stress.

Bien plus qu’un simple gros mal de tête, les migraineux éprouvent généralement la sensation d’un battement, d’une pulsation dans la zone endolorie. Douleur totale ou unilatérale (d’un seul côté de la tête), intolérance à la lumière (photophobie), aux odeurs et aux bruits (phonophobie) : il ne suffit que d’un élément déclencheur pour que le début des nausées apparaissent.

Aussi, une personne sur trois fera l’expérience de l‘aura migraineuse. Plus qu’une simple crise migraineuse, la céphalée sera associée à des symptômes neurologiques transitoires. Trouble de la vue, picotements dans tous le corps et même difficulté à parler comptent parmi les symptômes les plus fréquents. Heureusement sans danger, cette expérience n’en demeure pas moins spectaculaire.

Les femmes plus sujettes que les hommes

Inégalité entre les femmes et les hommes : on estime que les femmes sont trois fois plus susceptibles d’être migraineuses que les hommes. Alors que la cause des migraines est héréditaire deux fois sur trois, l’OMS classe cette maladie au 20e rang des maladies les plus handicapantes.

Contrairement à une croyance populaire, la vasodilatation des vaisseaux sanguins cérébraux est une conséquences, et non la cause, des épisodes migraineux. Le responsable ? Une inflammation neurogène. Et si les femmes sont les plus touchées, cela est directement lié à la baisse d’hormone lors de leur cycle menstruel. On parle alors de migraine cataméniale.

La fatigue provoquée par cette douleur, oblige généralement le patient à s’allonger dans le noir plusieurs heures. Ces crises peuvent s’étaler pendant 72 heures.

Et le CBD dans tout ça ?

Faisant partie de la même famille botanique que le houblon, Cannabis Sativa L. est un Cannabaceae qui produit plusieurs centaines de molécules appelées cannabinoïdes. Alors que le THC est la plus connue pour ces effets psychotropes et psychoactifs, le cannabidiol (CBD), naturel lui aussi, ne procure aucun « effet défonce ». Légal à condition que la teneur en tétrahydrocannabinol ne dépasse pas les 0,2%, l’huile de CBD est réputée pour ses bienfaits médicinaux. Parmi potentielles ses vertus thérapeutiques on cite son rôle certainement antioxydant et analgésique. Autrement dit : la réduction de la douleur.

Cannabidiol, migraine et mal de tête

Une étude publiée sur « Cannabis and Cannabinoid Research » en 2017, a permis de mettre en corrélation prise de CBD et traitement des migraines. Ce document, en anglais, peut être trouvé ici.

Les résultats de nombreuses autres recherches scientifiques peuvent être trouvés sur Internet. Citons par exemple Pharmacotherapy, Chez qui 40 % des participants à cette étude ont vu le nombre de migraine chuter.

En se penchant de plus près sur le sujet, on se rend compte que le cannabis a vraisemblablement été utilisé pour soulager les épisodes migraineux depuis plusieurs millénaires. En Inde, dans la médecine ayurvédique par exemple, ou même plus récemment en Europe avec le médecin britannique Clendinning.

Que se passe-t-il exactement lors de la prise de cannabidiol ? Cette molécule va se fixer indirectement sur les récepteurs CB2 situés dans le système endocannabinoïde humain (via l’enzyme FAAH), pour permettre de réguler la concentration d’anandamide. Ce qui va alors provoquer une réponse protectrice du système immunitaire. Autrement dit : les effets seraient comparables à ceux du paracétamol mais sans effet indésirables.

Vous en savez maintenant un peu plus sur l’utilisation de CBD dans le cas d’une migraine !

Cet article et les informations rapportées ci-dessus, sont uniquement livrées à titre informatif, et ne se substituent nullement aux conseils de votre médecin traitant. Pour savoir si le CBD peut être utile dans votre cas : consultez l’avis d’un professionnel de la santé.