Cannabidiol et crise d’épilepsie font-ils bon ménage ? Aussi appelé CBD, ce dérivé issu de la plante Cannabis est de plus en plus cité dans les journaux, ainsi que dans de nombreuses études scientifiques. La raison : les potentielles vertus thérapeutiques de ce cousin éloigné du THC.

epilepsie cbd

– > EDIT JUIN 2018 // MILDCA // : En continuant la lecture de cet article, vous attestez avoir pris connaissance de la notice explicative ci-jointe (cliquer ici)

Épilepsie : un quotidien de crises épileptiques

Appelé au Moyen-Âge « Mal de Saint-Jean », l’épilepsie est une affection neurologique partagée par plus de 50 millions d’individus dans le monde. Peu importe l’âge et l’origine sociale du sujet, les crises d’épilepsie peuvent frapper de façon aléatoire. Alors que certaines maladies infectieuses comme l’encéphalite où la méningite, peuvent jouer le rôle de terreau fertile, on estime que 60 % des cas d’épilepsie n’ont aucune cause identifiable. Convulsions spectaculaires, tremblements dans tout le corps, activité cérébrale qui s’enflamme, hallucinations auditives ou même perte de conscience : le « mal comittal » mène la vie dure de 7 à 77 ans.

Les enfants particulièrement touchés

Signifiant « prendre par surprise » en grec, il s’agit d’une condition neurologique qui se répète et s’étale dans le temps. Traverser une unique crise de convulsions ne signifie pas forcément que l’on soit victime d’épilepsie. Aussi, celle-ci peut s’exprimer de différentes façons selon les individus et la forme qu’elle revêt. Au moindre doute, il est important de se tourner dans un professionnel de la santé. Perte de conscience totale, dite crise généralisée, ou crise épileptique partielle : l’enfance est une période charnière. Non seulement ces épisodes peuvent être vécus avec une plus grande violence, mais il faudra également attendre l’adolescence pour connaître son évolution. En effet, l’épilepsie peut disparaître dans six cas sur dix, une fois les circuits neuronaux pleinement développés.

Le cannabidiol, comme alternative aux solutions médicamenteuses

Dérivé du cannabis et totalement légal, le CBD est un cannabinoïde non psychoactif. À la différence de son cousin le tétrahydrocannabinol, ce phyto-cannabinoïde n’agit pas directement sur le cerveau : autrement dit, aucun risque de « planer ». Apparaissant comme légaux aux yeux du Ministère de la Santé lorsque le taux de THC est inférieur à 0,2%, de nombreux produits au CBD ont fleurit sur la toile. Leurs intérêts ? Les vertus thérapeutiques et médicinales qu’ils posséderaient. Huile de CBD à prendre en goutte sous la langue ou crème tropicale, de nombreuses alternatives naturelles existent aujourd’hui pour non pas remplacer, mais accompagner, les solutions médicamenteuses chimiques.

Épilepsie et Cannabidiol : La combinaison gagnante ?

Permettant peut-être de traiter, ou soulager la dépression, l’anxiété, la sclérose en plaque, l’insomnie, l’arthrose, la maladie de Parkinson ou même toutes douleurs musculaires, le cannabidiol (CBD) posséderait également des effets bénéfiques sur l’épilepsie. Alors que les recherches doivent encore être approfondies sur le syndrome de West et de Lennox-Gastaut, le syndrome de Dravet, lui, et en pleine ligne de mire du CBD. Le cas de Charlotte Figi, âgés de 5 ans et sujette aux crises épileptiques à raison d’une toutes les 30 minutes, a été particulièrement concluant. Après avoir essayé tous les traitements possibles et imaginables, sans résultat, ce dérivé du cannabis sous forme d’huile de CBD lui a permis de retrouver une vie normale. Cinq ans plus tard, Charlotte est soignée pour de bon.

Crise d’épilepsie et CBD : Un futur prometteur

Si la médecine n’a pas fini de mesurer pleinement les conséquences du CBD sur l’organisme humain, de nombreuses études avancent des résultats concluants. Le traitement de Charlotte pourrait, à terme, être généralisé.

Une mise en garde toutefois : Contrairement à d’autres traitements à base du célèbre cannabinoïde, le traitement de l’épilepsie grâce au CBD a fait apparaître de nombreux effets indésirables. Fièvre, vomissement et fatigue laissent présager que d’autres essais cliniques devront encore avoir lieu et être étudiés, avant la commercialisation d’un médicament générique.

En savoir plus sur les études :

CBD et syndrome de Lennox-Gastaut
Cannabidiol et crise épilepsie infantile

Cet article et les informations rapportées ci-dessus, sont uniquement livrées à titre informatif, et ne se substituent nullement aux conseils de votre médecin traitant. Pour savoir si le CBD peut être utile dans votre cas : consultez l’avis d’un professionnel de la santé.